Une délégation de la société civile, composée de la Ligue des électeurs (Le), de la Fédération internationale des Droits de l’homme (Fdih), de l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho) en mission conjointe de plaidoyer international aux Etats-Unis et en Europe.

Ce séjour consiste essentiellement en des rencontres avec les diplomates accrédités aux Nations Unies, membres du Conseil de Sécurité, à New York, les officiels américains à Washington DC et européens en Belgique, les responsables des principales organisations internationales œuvrant en République Démocratique du Congo, le Bureau de la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye au Pays-Bas, la presse internationale ainsi que la diaspora congolaise.

Au cours de cette mission, peut-on lire dans le communiqué parvenu à KINSHASATIMES.CD, la situation des droits de l’Homme, la crise politique issue de la violation intentionnelle  de la Constitution, la situation sécuritaire et les graves massacres qui se déroulent dans plusieurs parties du pays, seront au centre de leurs échanges.

« Aux Nations Unies, il s’agira également de discuter du renouvellement du mandat de la Mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation en  republique democratique du Congo (MONUSCO), du renforcement de la protection de la population en général, et des activistes de la société civile et des journalistes en particulier, et de la nécessité de formaliser un mécanisme permettant d’appliquer des sanctions ciblées à l’encontre d’individus impliqués dans des cas de violations graves des Droits de l’Homme et d’atteinte aux libertés publiques, et/ou qui entravent le processus électoral en cours devant aboutir à une alternance pacifique », conclut ce communiqué, précisant que la délégation sera rejointe par le délégué de l’association des Droits de l’Homme Justicia.