Le commissaire général de la police de la ville province de Kinshasa prévient que la police sera sur la route de ceux qui ne respectent pas la loi. Cet avertissement a été lancé lors d’une parade spéciale, organisée à l’intention des compagnies d’intervention de respecter l’ordre public, alors qu’une frange de l’opposition a appelé à une ville morte ce lundi.

« Il n’y a personne qui peut intimider l’Etat, personne. Il n’ya que l’Etat qui peut dissuader ceux qui commettent des infractions, ceux qui ne s’alignent pas derrière la loi. Il n’ya personne qui peut donner des ordres ; sortez dans les rues, faites ceci et cela au détriment de la loi, non. Si vous ne respectez la loi, vous trouverez la police », a mis en garde le général Célestin Kanyama, avant d’appeler les Kinoises et Kinois à vaquer librement et normalement à leurs occupations ce lundi, jour ouvrable et à ne pas céder aux intimidations.

Et de poursuivre : « Quelqu’un qui vous demande d’aller casser les biens publics, les biens de particuliers, je crois que quand vous le faites vous manquez ce sens-là patriotique. Que ça soit les civils, même nous, nous avons l’obligation de garder, de préserver les biens de l’Etat, les biens des privés », avant de déplorer la perte de ses vaillants policiers, tués par les miliciens du défunt chef coutumier Kamuina Nsapu, à Kananga dans la province du Kasai-Central.

Le général Célestin Kanyama a appelé ses troupes au respect de la loi, de la discipline et des consignes données par la hiérarchie.