Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop) dénonce et condamne la sollicitation de plusieurs de ses membres par la Majorité présidentielle (Mp).

D’après son président, Félix Tshisekedi Tshilombo, plusieurs personnalités de sa plateforme font aujourd’hui l’objet de sollicitation de la part du pouvoir.

« Le Rassemblement dénonce et condamne ce comportement irresponsable et improductif face à des questions d’une si haute portée politique pour la survie de la nation », indique-t-il, dans un communiqué parvenu il y a peu à KINSHASATIMES.CD

Pour le n°1 de ce regroupement politique de l’opposition, tous les contacts établis par le pouvoir en dehors des structures appropriées du Rassemblement, sont des manœuvres pour autant contourner et circonvenir l’esprit de la lettre de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Avant, de souligner que les consultations évoquées dans ledit Accord, ne peuvent avoir lieu qu’entre le président de la République et le président du Rassemblement, chef de la délégation du Rassemblement dans les négociations politiques sous les bons offices de la Cenco. Et ce, conformément à l’esprit de l’article 78 de la Constitution tel que repris dans l’Accord global et inclusif du Centre interdiocésain.

« Prenant le peuple congolais et la Communauté internationale témoin, le Rassemblement invite la famille politique de Monsieur Joseph Kabila à plus de responsabilité et moralité », conclut Félix Tshisekedi Tshilombo.