Dans un communiqué parvenu à KINSHASATIMES.CD, les Etats-Unis se disent déçus du non-respect de l’accord du 31 décembre 2016 en ce qui concerne le choix du nouveau premier ministre.

Selon les Etats-Unis, la mise en œuvre complète et rapide par le gouvernement de la République Démocratique du Congo de l’accord conformément à la résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU est essentielle pour assurer le premier transfert démocratique et pacifique du pouvoir en RDC.

«Il est essentiel de veiller à ce que le désir des Congolais de voter au cours des élections libres et équitables soit respecté. Malheureusement, l’incertitude quant à l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre l’accord et à organiser des élections d’ici la fin 2017 crée une incertitude inquiétante dans toute la RDC», peut-on lire dans le communiqué

Les États-Unis encouragent les dirigeants de la coalition du Rassemblement de l’opposition à travailler avec le Conseil des évêques catholiques et d’autres signataires de l’accord du 31 de la saint Sylvestre vers l’objectif des élections et exhortent le gouvernement et les dirigeants de l’opposition politique à s’abstenir de toute déclaration ou action susceptible d’inciter à la violence.

« Les États-Unis restent prêts à imposer des restrictions aux individus qu’ils soient du gouvernement ou de l’opposition, qui sapent les institutions démocratiques de la RDC », conclu le communiqué.

Claudia Muleya