Récemment nommé Censeur à l’Office de gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) par Chérubin Okende, Ministre des transports, voies de communication et désenclanvement, Moise Moni Della a décliné cette nomination.

C’est ce qui est contenu dans un communiqué rendu public ce dimanche 18 Juillet.

A en croire, Moïse Moni Della, Président du parti politique Conservateurs de la Nature et Démocrates (CONADE),
sa décision est motivée par les récentes tentatives de déstabilisation de Moïse Katumbi à travers la proposition de loi initiée par Noël Tshiani.

« Les récentes tentatives de déstabilisation du leader d’Ensemble, Moïse Katumbi par l’entremise de la proposition de loi Tshiani/Pululu, soutenue de toute évidence par une partie de l’union sacrée ont fini par me dissuader d’assumer ce rôle de censeur » lit-on dans ce document.

Et d’ajouter « Ceux qui connaissent mon combat pour l’instauration d’un État de droit, savent très bien que je ne peux pas en aucun cas sacrifier ses convictions religieuses, politiques et morales sur l’autel de l’intérêt général »

Pour rappel, Moise Moni Della a été nommé Censeur à l’OGEFREM, 24 heures après la supension de Patient Sayiba, qui pilotait cette institution.

Zanga RyuZaki(stagiaire)