Dans la rubrique :

Nord-Kivu : L’État islamique revendique une attaque qui fait une dizaine de blessés à Butembo

Dans un message écrit en arabe diffusé sur son site internet ce mercredi 5 octobre, l’État islamique (EI) branche d’Afrique centrale a revendiqué l’attentat qui a fait près de 14 blessés dans une salle de cinéma de fortune à Vusenzera dans la ville de Butembo au Nord-Kivu, dans la soirée du lundi 3 octobre dernier. […]

Dans un message écrit en arabe diffusé sur son site internet ce mercredi 5 octobre, l’État islamique (EI) branche d’Afrique centrale a revendiqué l’attentat qui a fait près de 14 blessés dans une salle de cinéma de fortune à Vusenzera dans la ville de Butembo au Nord-Kivu, dans la soirée du lundi 3 octobre dernier.

« Par la grâce de Dieu Tout-Puissant, les soldats du califat ont fait exploser un engin explosif sur un rassemblement de chrétiens à l’intérieur d’un cinéma, dans le quartier (Vusenzera) de Butembo hier (Lundi soir : Ndlr). Ce qui a causé la blessure d’environ 10 personnes, et la louange soit à Dieu », a écrit l’État islamique.

Le même, le lundi soir, une mine présentée comme « bombe artisanale » a explosé dans une salle de cinéma de fortune en ville de Butembo. Ce qui a occasionné de nombreux dégâts humains.

Actuellement, 14 blessés sont sous traitement médical dans deux hôpitaux de la place. 10 sont pris en charge aux cliniques universitaires de l’Université catholique du Graben (UCG) tandis que 4, sont à l’hôpital de Matanda.

Un jour plus tôt, le dimanche, la société civile de la commune de Bulengera alertait sur la découverte de deux grenades à Vutahira, au quartier Kyaghala. Les services de sécurité s’y étaient dépêchés pour les récupérer.

Pour rappel, en début septembre, c’est une autre mine qui explosait dans un poste de l’Agence nationale des renseignements (ANR) de la commune de Bulengera toujours en ville de Butembo. Deux agents des renseignements s’en étaient sortis blessés. Les services de sécurité ont cependant annoncé, mardi, l’arrestation du poseur de cet engin explosif.

Sur le même thème

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...