Dans la rubrique :

Une table ronde en vue pour statuer sur l’avenir de l’état de siège

Une table ronde à laquelle prendront part de nombreux acteurs dont les forces vives, sera organisée pour statuer sur l’avenir de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et au Nord-Kivu. C’est ce qu’a annoncé le député Rémy Mukweso dans un compte-rendu publié ce jeudi 13 octobre. À l’en croire, l’élu de Butembo indique […]

Une table ronde à laquelle prendront part de nombreux acteurs dont les forces vives, sera organisée pour statuer sur l’avenir de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et au Nord-Kivu. C’est ce qu’a annoncé le député Rémy Mukweso dans un compte-rendu publié ce jeudi 13 octobre.

À l’en croire, l’élu de Butembo indique que le président a fait savoir que cette table ronde aura lieu d’ici novembre prochain. Et encore, Félix Tshisekedi est resté ouvert aux demandes des députés.

« Les députés ont demandé la levée de l’état de siège et la libération de Bunagana des mains des ennemis. Ils ont demandé qu’on puisse accentuer les opérations contre les ADF à Beni, Mambasa et Irumu et sont revenus sur la situation des CODECO, Chini ya kilima et les Zaïre, des groupes armés qui sèment terreur et désolation. Ils ont appelé à cultiver l’amour de la paix et du vivre ensemble », rapporte Rémy Mukweso.

Cette annonce intervient après une mission d’évaluation effectuée par le Premier ministre entre le 21 et le 24 septembre 2022 au Nord-Kivu et dans l’Ituri, le président Félix Tshisekedi a de nouveau rencontré le mercredi 12 octobre dernier les élus nationaux de ces 2 provinces concernées par l’état de siège depuis un an et demi.

Sama Lukonde a alors présenté le rapport de sa tournée et est revenu sur les principales recommandations formulées par les forces politiques et sociales, rapport à l’issue duquel certaines décisions ont été prises.

Le chef de l’Etat a promis de poursuivre la restructuration de l’armée jusqu’à la base et qu’en dépit du contexte sécuritaire, les élections seront organisées au Nord-Kivu et en Ituri; qu’au lendemain de l’état de siège, les autorités civiles reprendront leurs fonctions, etc.

Le mercredi 4 mai dernier, Félix Tshisekedi avait rencontré les députés du Nord-Kivu et de l’Ituri à Kinshasa. Le chef de l’Etat avait annoncé ce jour-là une table ronde mais qui n’a jamais eu lieu.

Signalons que dans ces deux provinces, des manifestations éclatent pour demander au gouvernement congolais de lever l’état de siège suite à ses faibles résultats.

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...