Dans la rubrique :

Insurrection des M23 à l’Est de la RDC: Washington, Paris, Bruxelles, Londres haussent le ton

Timidement et un peu tardivement, les États-Unis ainsi que les envoyés spéciaux des Grands Lacs de la Belgique, de la France et du Royaume-Uni entrent dans la cadence pour condamner « dans les termes les plus forts » l’avancée continue du groupe armé illégal du Mouvement du 23 mars (M23). Dans un communiqué de presse […]
Timidement et un peu tardivement,
les États-Unis ainsi que les envoyés spéciaux des Grands Lacs de la Belgique, de la France et du Royaume-Uni entrent dans la cadence pour condamner « dans les termes les plus forts » l’avancée continue du groupe armé illégal du Mouvement du 23 mars (M23).

Dans un communiqué de presse publié vendredi 18 novembre, ce pays insiste, sans les citer, que « tout soutien aux acteurs armés non étatiques doit cesser, y compris le soutien extérieur au M23 ». Pourtant la RDC et l’ONU, dans un rapport de ses experts reconnais le Rwanda comme fournisseur et protecteurs de ces rebelles.

Selon ces pays occidentaux, La reprise de la violence depuis le 20 octobre, y compris dans et autour des villes de Rutshuru, Kiwanja, Rumangabo et Kibumba, sape les efforts de paix et a aggravé l’insécurité et d’importantes souffrances humaines. Nous appelons le M23 à se retirer immédiatement, à mettre fin à tout acte violant le droit international et à cesser les hostilités.

« Nous réitérons notre soutien aux efforts diplomatiques régionaux, y compris les processus de Nairobi et de Luanda, qui favorisent la désescalade et créent les conditions d’une paix durable en RDC. Nous encourageons la reprise du dialogue par le biais de ces mécanismes et la participation des groupes armés non étatiques congolais au processus de Nairobi » disent-ils.

Avant d’en appeler aux pays de la région à utiliser tous les moyens à leur disposition pour demander une cessation immédiate des hostilités et une reprise immédiate des consultations sur des mesures concrètes pour désamorcer les tensions actuelles.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...