Dans la rubrique :

Dialogue de Nairobi : « les groupes armés ont accepté de déposer les armes » (Uhuru Kenyatta)

En marge  des travaux du troisième round du processus pour la paix dans l’Est de la RDC qui se tiennent à Nairobi, le facilitateur désigné par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), pour la paix en RDC, Uhuru Kenyatta a annoncé, mercredi 30 novembre, que les groupes armés ont accepté de déposer les armes. […]

En marge  des travaux du troisième round du processus pour la paix dans l’Est de la RDC qui se tiennent à Nairobi, le facilitateur désigné par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), pour la paix en RDC, Uhuru Kenyatta a annoncé, mercredi 30 novembre, que les groupes armés ont accepté de déposer les armes.

M. Kenyatta a reçu les groupes armés actifs dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Maniema et Tanganyika.

« Aujourd’hui, nous avons écouté différents groupes qui sont ici. Aujourd’hui je leur ai donné la place pour qu’ils ouvrent leurs cœurs et que chacun explique comment lui ou son groupe voit le problème », dit-il.

Il affirme également que « ces rebelles viennent de me confirmer qu’ils sont prêts à déposer les armes. Mais aussi, ils m’ont dit pourquoi ils ont pris les armes et ce qu’ils souhaiteraient pour avoir une paix durable s’ils déposent les armes. Et ma joie est qu’aucun groupe armé ne refuse de déposer les armes, tous acceptent », a-t-il expliqué.

Ces groupes armés ont par ailleurs proposé ce qui devrait être fait pour avoir une paix durable s’ils déposent les armes, ajoute-t-il.

« Mais il y a des choses que nous devons voir et analyser pour que s’ils déposent les armes nous ayons la paix durable que nous recherchons », a conclu l’ancien président kényan.

Le retour de dialogue inter-congolais a été lancé lundi 28 novembre à Nairobi au Kenya sous l’égide du facilitateur de l’EAC, la Communauté de l’Afrique de l’Est pour la paix en RDC, Uhuru Kenyatta. Le troisième round de ces pourparlers connaît la participation des groupes armés, des chefs coutumiers et des acteurs de la société civile.

Sur le même thème

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...