Dans la rubrique :

Human Rights Watch affirme détenir des preuves sur les massacres de civils à Rutshuru

L’organisation non gouvernementale internationale Human Rights Watch (HRW) a affirmé, ce vendredi 02 décembre, avoir des preuves de meurtres de civils à Kishishe, dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru, à une centaine de kilomètres de Goma. Pour Human Rights Watch, les forces de maintien de la paix de l’ONU devraient être déployées d’urgence […]

L’organisation non gouvernementale internationale Human Rights Watch (HRW) a affirmé, ce vendredi 02 décembre, avoir des preuves de meurtres de civils à Kishishe, dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru, à une centaine de kilomètres de Goma.

Pour Human Rights Watch, les forces de maintien de la paix de l’ONU devraient être déployées d’urgence à Kishishe et dans ses environs pour sécuriser la zone et protéger les survivants.

« La situation restant extrêmement volatile, le gouvernement de la RDC et la MONUSCO devraient faire de la protection des civils une priorité contre de nouvelles attaques de représailles », indique-t-elle.

Human Rights Watch appelle également à une enquête indépendante et à des sanctions. L’organisation ajoute que, selon ses renseignements, les combattants du M23 ont conquis la localité le 29 novembre à la suite des affrontements « avec des groupes armés locaux et les FDLR ».

De son côté, la MONUSCO se dit « horrifiée par les informations faisant état d’atteintes aux droits humains qui seraient attribuées au M23 dans le village de Kishishe – à environ 34 km au sud-ouest de Rwindi ».

« Nous dénonçons ces actes épouvantables et appelons toutes les autorités compétentes à enquêter sans délai et à traduire les auteurs en justice. Ces allégations, si elles sont confirmées, pourraient constituer des crimes au regard du droit international humanitaire », fait savoir la mission onusienne.

Elle affirme par ailleurs rester « attachée à la cessation immédiate de la violence contre les civils ». Le Bureau conjoint des droits de l’Homme des Nations Unies a été saisi de la question.

« La MONUSCO réitère l’appel du Secrétaire général des Nations Unies à tous les groupes armés congolais et étrangers à déposer immédiatement les armes et à entrer dans les processus respectifs de démobilisation, de désarmement et de réintégration/rapatriement, selon le cas », dit-elle dans un communiqué.

Au niveau international, quelques puissances se sont exprimées concernant particulièrement la situation à Kishishe.

Andrew Mitchell, Ministre d’État britannique au Développement, s’est également exprimé au sujet des violences à Kishishe, dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru, à une centaine de kilomètres de Goma.

Il évoque les “rapports d’un massacre épouvantable à” Kishishe, en RDC. Il affirme également que le Royaume-Uni « se tient aux côtés des victimes innocentes et condamne pleinement la violence ». « Nous appelons à une cessation des hostilités, une enquête rapide et que des auteurs soient traduits en justice, crimes de guerre inclus », ajoute-t-il.

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...