Dans la rubrique :

Attaque de l’avion de chasse congolais par le Rwanda: « la RDC devrait réagir », (Charly Bayila)

La RDC devrait répondre au Rwanda au principe de la réciprocité après l’attaque de son avion de chasse, confie à Kt.cd M. Charly Bayila analyste politique. D’après lui, ces derniers temps, la RDC riposte face au Rwanda sur le plan économique. « En relations internationales, il y a un principe qu’on appelle la réciprocité. Lorsqu’un […]

La RDC devrait répondre au Rwanda au principe de la réciprocité après l’attaque de son avion de chasse, confie à Kt.cd M. Charly Bayila analyste politique. D’après lui, ces derniers temps, la RDC riposte face au Rwanda sur le plan économique.

« En relations internationales, il y a un principe qu’on appelle la réciprocité. Lorsqu’un pays pose un acte hostile, il faut riposter par rapport à ce principe. Il faut toujours chercher à établir le rapport de force dans les relations entre les Etats. Ce rapport peut ou ne pas être militaire », laisse-t-il entendre.

Pour cet analyste congolais, « c’est une action de dissuasion que le Rwanda a faite pour que la RDC m’intimide plus son pays. Mais, nous congolais, nous devons le considérer comme un acte de guerre », analyse-t-il.

Ce chercheur pense que le Rwanda ne peut pas affirmer qu’il a délibérément attaqué un avion de guerre d’un pays voisin, surtout sur son espace aérien. « Le Rwanda confirmerait d’avoir violé intentionnellement la souveraineté de la RDC », explique-t-il.

Un acte volontaire

A propos de la présence des avions de chasse sur le sol rwandais, l’analyste Charly Bayila parle d’une crainte de la part du gouvernement rwandais.

« Le gouvernement rwandais a une crainte actuellement, vis-à-vis de nos avions de guerre. Et du fait que l’avion avait atterri précédemment à Rubavu, le Rwanda a cette fois-ci interprété le fait que l’avion a survolé son espace aérien. Pour intimer le champ congolais, le Rwanda a tiré sur l’avion de guerre de la RDC », poursuit-il.

Il considère l’acte posé par le Rwanda d’une action volontaire. « Nous savons tous que le Rwanda l’a fait volontairement pour attaquer la RDC. Vous vous souvenez, il y a deux mois, un de nos avions de guerre avait atterri dans un village rwandais (Rubavu) et cela avait suscité une grande panique au Rwanda », argumente-t-il.

Mardi 24 janvier, le Rwanda a accusé une nouvelle fois l’un des avions d’attaque congolais de type Sukhoi-25 d’avoir violé son espace aérien, menant à une réponse militaire. Sans plus de détails, Kigali affirme qu’il a pris des mesures défensives à la suite de ce qu’il qualifie de « troisième acte du genre ».

De son côté, Kinshasa a rejeté toutes les accusations de survol de l’espace aérien rwandais. Le gouvernement congolais parle d’« une énième attaque du Rwanda et d’une action délibérée d’agression qui équivaut à un acte de guerre ».

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...