Dans la rubrique :

Parlement de jeunes : le bureau de Kinshasa s’installe le 30 septembre, près 400 allégeances à la patrie attendue

L’investiture du bureau provincial de Kinshasa et prestations de serment d’allégeance à la patrie des 400 jeunes parlementaires, leaders des organisations des jeunes et groupes sociaux minoritaires réunis au Parlement des Jeunes de la RDC est prévue le 30 septembre 2023, annonce le bureau du Parlement de jeunes. Ces 400 jeunes leaders émanent de 24 […]

L’investiture du bureau provincial de Kinshasa et prestations de serment d’allégeance à la patrie des 400 jeunes parlementaires, leaders des organisations des jeunes et groupes sociaux minoritaires réunis au Parlement des Jeunes de la RDC est prévue le 30 septembre 2023, annonce le bureau du Parlement de jeunes.

Ces 400 jeunes leaders émanent de 24 communes de Kinshasa, dont 46% sont des femmes, qui prêteront serment d’allégeance à la patrie au palais du peuple et formeront dorénavant l’âme de l’assemblée parlementaire provinciale des jeunes de Kinshasa pour la législature 2023 – 2025.


D’après la même source, cette activité s’inscrit dans la mission stratégique de redynamisation du Parlement des Jeunes de la RDC sur toute l’étendue nationale. « Le puzzle est en train d’être reconstitué par le Bureau National siégeant à la tête de cette dynamique citoyenne qui se veut, un creuset participatif du véritable engagement citoyen des jeunes par le contrôle citoyen et le suivi des politiques publiques des communautés locales (Villages, secteurs, chefferies, avenues, quartiers, cellules, communes, villes, territoires, districts, provinces et national) ».

Kinshasa après Katanga

L’actuel bureau national concentre sa mission sur trois axes stratégiques, le renouement diplomatique, la redynamisation et l’institutionnalisation du Parlement des Jeunes de la RDC, le Président National, l’Ambassadeur Hussein NDALA s’est révélé par la suite, être au carrefour de toutes les résolutions ou volontés politiques, gouvernementales et des organisations internationales.

Au chapitre de la redynamisation du Parlement des Jeunes de la RDC sur l’ensemble du territoire national, après la mission faite dans l’espace Katanga où il a fait montre de son leadership, c’est autour de la capitale Kinshasa à bénéficier de cette mission salutaire pour la jeunesse qui vise principalement l’implication plus accrue de la jeunesse congolaise dans la sphère de prise de décisions pour un développement plus intégral de la RDC.

Marquant le début de la législature par la session inaugurale, cette journée consacrée à l’investiture officielle du bureau provincial de Kinshasa couplée avec les prestations de serment, sera pour la jeunesse kinoise l’expression de son engagement à faire de la province de Kinshasa, le centre de rayonnement par excellence en RDC d’une jeunesse solidairement responsable, résiliente, entreprenante et citoyennement engagée pour la vision SADC 2050 et l’agenda 2063 de l’UA, le développement durable et la consolidation de la cohésion nationale par la justice sociale.

La législature s’annonce en ce sens totalement axé sur le défi de « l’émergence d’une jeunesse résiliente et engagée qui participe au développement de la République démocratique du Congo à travers différentes activités incluant entre autres : l’entrepreneuriat, l’innovation, l’accroissement du civisme, des valeurs citoyennes et la promotion de la bonne gouvernance » à Kinshasa.

Parlement de jeunes, source et historique

les chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie, réunis en septembre 1999 à l’occasion du Sommet de Moncton, dont le thème principal était la jeunesse, avaient pris la décision de créer un Parlement francophone des jeunes (PFJ) et de confier sa mise en œuvre à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Ce parlement francophone des jeunes a comme objectif principal de promouvoir la démocratie représentative et faire connaître le travail législatif tout en mettant en contact des jeunes venant de tous les horizons de la Francophonie à travers des simulations parlementaires des plus réalistes. Et à partir des années 2000, plusieurs États Africains commencèrent à mettre en place des parlements des jeunes en vue de la participation active, non partisane et indépendante des jeunes aux démarches de prise des décisions dans les questions les concernant qui touchent directement la vie de leurs communautés.

C’est finalement en 2003 que le Parlement Francophone des jeunes a été mis en place en RDC sous l’appellation « Parlement des Jeunes de la RDC » tout en gardant les principes et objectifs retenus au Sommet de Moncton.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...