Dans la rubrique :

Rutshuru : un convoi du contingent ougandais pris en embuscade par un groupe armé non identifié

Alors que des affrontements ont éclaté lundi 16 octobre entre les rebelles du M23 et les « Wazalendo » à Kisangani, dans la chefferie de Bwito, dans le territoire de Rutshuru, un convoi du contingent ougandais déployé dans le cadre de la Force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EACRF) a été pris en embuscade par […]

Alors que des affrontements ont éclaté lundi 16 octobre entre les rebelles du M23 et les « Wazalendo » à Kisangani, dans la chefferie de Bwito, dans le territoire de Rutshuru, un convoi du contingent ougandais déployé dans le cadre de la Force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EACRF) a été pris en embuscade par un groupe armé non identifié.

Selon la communauté est africaine, Les troupes ont repoussé l’attaque et ont atteint leur destination en toute sécurité. 

Elle a annoncé par ailleurs l’ouverture des enquêtes pour identifier le groupe armé responsable de cette attaque qu’elle qualifie de « provocation odieuse ». 

L’EACRF  se dit prête à appliquer  une protection guidée par les règles d’engagement si ses troupes sont menacées pendant leurs opérations conjointes dans la région du Nord-Kivu. 

Jugée insuffisante en termes de progrès, la force régionale de l’EAV devrait quitter le territoire congolais d’ici le 8 décembre prochain, a annoncé le gouvernement congolais.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.