Dans la rubrique :

Le rétablissement de la peine de mort en RDC provoque une levée de boucliers

Le porte-parole de la coalition Lamuka, Prince Epinge a dénoncé lundi 18 mars, le rétablissement de la peine de mort en RDC. Pour lui, « c’est vouloir résoudre un problème en créant un autre ». Prince Epenge a exprimé sa crainte de voir, dit-il, les opposants politiques et militants des mouvements citoyens soient ceux qui risquent d’être […]

Le porte-parole de la coalition Lamuka, Prince Epinge a dénoncé lundi 18 mars, le rétablissement de la peine de mort en RDC. Pour lui, « c’est vouloir résoudre un problème en créant un autre ».

Prince Epenge a exprimé sa crainte de voir, dit-il, les opposants politiques et militants des mouvements citoyens soient ceux qui risquent d’être victimes de cette mesure.

« Un régime incapable de garder en prison ceux qui volent des millions de dollars ne sera pas capable d’aller jusqu’à exécuter les infiltrés », a-t-il déclaré.

À l’international, des voix s’élèvent contre cette mesure prise par le gouvernement congolais, de rétablir la peine de mort.

Tôt dans la journée du lundi 18 mars, l’Union européenne a déploré la levée du moratoire sur la peine de mort en République démocratique du Congo.

« La peine capitale viole le droit inaliénable à la vie et est incompatible avec la dignité humaine. La peine de mort n’a pas d’effet dissuasif efficace contre la criminalité et rend irréversible toute erreur judiciaire », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Pour Amnesty International, la décision du gouvernement de rétablir les exécutions est une injustice flagrante pour les personnes condamnées à mort en République démocratique du Congo et témoigne d’un mépris total pour le droit à la vie.

« Cette décision cruelle mettra en danger la vie de centaines de personnes condamnées à la peine capitale, notamment des personnes ayant été placées dans le couloir de la mort à l’issue de procès inéquitables et sur la base d’accusations motivées par des considérations politiques », a déploré cette organisation de droits de l’homme.

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...