Dans la rubrique :

Journée mondiale de la contraception : « les familles saines sont fondées sur des choix », Dr Thierry Misul Labayisal

Le monde célèbre chaque 26 septembre, la journée mondiale de la contraception.  Cette  journée mondiale est soutenue par de nombreuses organisations non-gouvernementales dans différents pays et a pour but essentiel la réduction du nombre de grossesses non désirées dans le monde. A tous les âges, des questions persistent sur la contraception, surtout sur la santé […]

Le monde célèbre chaque 26 septembre, la journée mondiale de la contraception.  Cette  journée mondiale est soutenue par de nombreuses organisations non-gouvernementales dans différents pays et a pour but essentiel la réduction du nombre de grossesses non désirées dans le monde.

A tous les âges, des questions persistent sur la contraception, surtout sur la santé sexuelle qui est considérée comme une composante essentielle de la santé.

Dans une interview accordée à kt.cd ce lundi 16 septembre, Thierry Misul Labayisay, médecin généraliste affecté au centre hospitalier Vijana, situé sur l’avenue Nyangwe dans la commune de Lingwala, s’est livré à cœur ouvert pour évoquer ce sujet dont la thématique annuelle porte  sur « l’accès à une contraception saine et adaptée pour tous en République démocratique du Congo ».

La contraception et le planning familial

« Cette journée vise à améliorer les connaissances sur les méthodes contraceptives, mais aussi à permettre aux hommes et aux femmes de faire des choix éclairés en rapport avec leur santé sexuelle et reproductive », explique le Dr Misul Labayisay.

Sur ce, Il  donne un aperçu sur le planning familial avant d’évoquer  l’importance de la contraception.

D’après lui,  « le planning familial c’est la régulation de naissance, l’ensemble des moyens qui permettent de conformer à la volonté de parents, le nombre de l’espacement de naissance dans une famille.

La contraception permet aux familles d’avoir une mainmise sur les naissances dans le but d’avoir le choix, contribuant ainsi au bien-être de la mère,du père, de l’enfant et de toute la communauté. Si on doit comprendre la contraception, on peut dire que c’est l’emploi des moyens visant à empêcher qu’un rapport sexuel entraîne une grossesse  », a-t-il souligné.

Méthode contraceptive avantage et effets secondaires

En ce qui concerne les méthodes contraceptives, poursuit-il, « il n’y a pas des désavantages.  Par contre, il y a des avantages et des effets secondaires.  Ceux-ci on les trouve dans plusieurs produits et sont maîtrisables. Il y a plusieurs avantages qui sont caractérisés par rapport à la mère, au père, aux enfants et à la famille ».

Et de renchérir : «  Nous avons des avantages sanitaires, économiques et socio-affectifs par rapport à la mère. Une méthode contraceptive permet d’éviter la sollicitation multiple de la matrice et son épuisement. Elle permet aussi à l’organisme de la femme de se reconstituer. La contraception permet aussi à la mère d’éviter les grossesses non désirées et rapprochées et toutes les complications liées à ces grossesses », dit-il.

En conclusion, ce personnel soignant indique que la contraception a aussi un avantage socio-affectif.  « Économiquement, la contraception permet à la mère d’éviter des multiples congés de maternité mais aussi des absences au travail», conclut-il.

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...